Accueil du site -

Paroles...

- Les fondem

Autres articles dans cette rubrique

DES PRINCIPES FONDATEURS

« Le développement durable est un développement qui répond aux besoins du présent, sans compromettre la capacité des générations futures à répondre aux leurs »

Trois principes :

1.) Solidarité

2.) Principe de précaution

3.) Démocratie participative

Les trois piliers du développement durable

JPEG - 22.3 ko
GIF - 15.7 ko

Avant tout, l’éducation au développement durable vise la formation d’un citoyen autonome et responsable :

- Connaissant ses droits, ses libertés et ses devoirs ;

- Conscient des enjeux de l’environnement et du développent durable ;

- Sensibilisé aux impératifs de solidarité entre les peuples et entre les générations ;

- Capable de se forger une opinion fondée sur des arguments et de participer à la vie de la cité.

La pyramide des besoins → selon Abraham MASLOW

L’être humain est bourré de besoins et comme nous évoluons dans une société dite de consommation ils sont en perpétuelle augmentation. Effectivement, à peine un besoin est –il satisfait qu’un autre fait son apparition.

Pour Abraham MASLOW, si certains besoins ne sont pas satisfaits, cela va engendrer une insatisfaction entraînant des motivations chez les personnes. Il a découpé les besoins humains en cinq grandes familles, qui sont les besoins physiologiques, de sécurité, d’appartenance, d’estime et d’auto accomplissement. Leur classification est faite en fonction de leur ordre d’apparition à l’individu.

Les quatre premiers besoins sont un ensemble de besoins physiologiques ayant des chances de rencontrer, souvent instinctivement, l’homéostasie (= capacité à conserver l’équilibre de fonctionnement en dépit des contraintes extérieures. Pour Claude Bernard, l’homéostasie est l’équilibre dynamique qui nous maintient en vie).

Ces besoins sont représentés sous forme de pyramide, utilisée comme base de réflexion aussi bien dans le monde des affaires que dans celui des études ou d’un pilotage social. J’ai trouvé sur le net deux exemples que j’ai trouvés très significatifs :
- « on se souviendra moins bien du menu de la cantine que de notre dernière augmentation de salaire, et encore plus haut, de notre promotion sociale ».
- « essayer de vendre une voiture de luxe à celui qui n’a pas de quoi manger tient de l’absurde ».

JPEG - 15.5 ko

Il s’agit d’une généralité, d’une proposition faite par Abraham MASLOW, suite aux études qu’il a menées. Le principe est de gravir les étapes l’une après l’autre, en commençant par la base qui est incontournable. Il arrivera parfois que l’individu redescende à l’étape précédente pour la gravir à nouveau plus tard, tout cela en fonction des aléas de la vie, entraînant la disparition d’un besoin acquis.

1) Les besoins physiologiques Ils forment la base de la pyramide et correspondent aux besoins nécessaires pour la survie de l’espèce. Concrètement = respirer, boire, se nourrir, mais aussi se protéger contre les intempéries (froid, orage…) en se logeant et se reproduire.

De nos jours, pour le logement il s’agit de son emplacement, de sa sécurité… pour la nourriture, ce sera la sûreté des aliments, les risques de pénurie… etc… Nous ne portons pas tous les mêmes appréciations sur ces besoins basiques.

2) Les besoins de sécurité

Il s’agit tout simplement de la protection contre les dangers nous entourant (physiquement et moralement), c’est donc un besoin dont l’objectif est de conserver un existant ou un acquis. Une fois les besoins du point 1 satisfaits, l’Homme peut enfin se reposer en espérant ne pas se faire dévorer à son tour et pour cela il espèrera trouver la sécurité de la part de son environnement. A ce stade, il n’est pas encore reconnu comme individu de la part de ses proches.

Ils sont différents selon les époques. A l’heure actuelle, ce sera la sécurité de l’emploi, des revenus, physique (agressions, délinquance…) ainsi que la stabilité de la famille…

En fait, ces besoins sont objectif (notre propre sécurité et celle de notre famille) et subjectif (liés à nos craintes et que nous anticipons qu’elles soient rationnelles ou pas).

3) Le besoin d’appartenance

Ce besoin dévoile l’élévation sociale de l’individu qui ressent le besoin d’être intégré dans les groupes au sein desquels il évolue (famille, travail…). Au travers du regard des autres (aussi bien par la crainte que par l’amour), il recherche une reconnaissance de sa propre existence.

L’individu va se marier, intégrer un club… le tout premier groupe d’appartenance étant la famille.

4) Le besoin d’estime

C’est un prolongement du besoin précédent. Il s’agit du besoin de respect de soi-même et de confiance.

- souhait d’une reconnaissance, d’un statut, d’une réputation… de la part d’autrui. Cette évaluation de l’estime peut être faite en fonction des gratifications reçues.

- envie de sa propre reconnaissance comprenant son indépendance, sa liberté.

5) Le besoin d’auto accomplissement

Et nous voilà au sommet des aspirations humaines. Son but est d’atteindre un épanouissement en laissant de côté la condition purement matérielle. Il est considéré comme l’antagoniste des besoins physiologiques.

A ce stade, l’individu ressent le besoin de maîtriser et pas nécessairement d’aboutir. Il souhaite mettre en valeur son potentiel personnel dans tous les domaines de la vie. Il aura une forme différente d’un individu à un autre : pour les uns, ce sera apprendre toujours plus, développer ses compétences… pour les autres, ce sera créer, inventer… ou encore la création d’une vie intérieure.

En fait, c’est tout simplement le but que chacun de nous donne à sa vie.

Un 6ème besoin ?

Il pourrait y avoir un sixième besoin, celui du temps, que l’on nommerait le besoin d’éternité et que MASLOW ne décrit pas. Il découle de notre modélisation (= ce n’est rien d’autre que la pensée organisée en vue d’une finalité pratique). Dans la vie courante, nous modélisons tous et tout le temps : à chacun des êtres qui nous entourent, qu’il s’agisse d’objets matériels, de personnes ou d’institutions, nous associons une image mentale qui nous permet d’anticiper son comportement.

Ce besoin s’exprime de plus en plus souvent dans notre société actuelle, par le fait de l’attrait occasionné sur les individus par les produits promettant le rajeunissement ou du moins assurant un ralentissement des signes du temps.

Un peu d’Humour

JPEG - 61.2 ko

Répondre à cet article

Veuillez vous connecter afin de participer au forum
Si vous ne possédez pas encore d'identifiants, vous pouvez vous inscrire ici: Inscription

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d'indiquer ci-dessous l'identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n'êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

[Connexion] [s'inscrire] [mot de passe oublié ?]

Galerie image


Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d'indiquer ci-dessous l'identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n'êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

[Connexion] [s'inscrire] [mot de passe oublié ?]