Accueil du site -

Activités...

-

Café-Citoye...

- « Le rôle

Les défenseurs des droits de la femme disent que la Femme est la moitié de la société. Tandis que certains disent que son rôle c’est de rester à la maison pour élever les enfants, à laver la vaisselle, préparer à manger et récurer le pavé ? Et pour toi… Quelle est le rôle de la Femme Musulmane dans notre société actuelle ?

En effet, ce monde a besoin de contribution féminine pour prendre un visage plus humain. Celles qui ont fait le choix de se consacrer pleinement à sa famille, ne doit pas signifier qu’il faille se replier sur elle, au dépens d’un engagement dans la société. Le contact humain, la sensibilité féminine, le sens de l’essentiel est si profondément ancré dans la nature de la femme que la société ne saurait faire l’économie de cette présence féminine. Elles doivent être des citoyennes actives, engagées dans la vie politique locale ou dans les réseaux associatifs et faire de nos quartiers au niveau des communautés humaines où il fait bon vivre… Nous devons faire de nos demeures des foyers de savoir vivre qui rayonnent autour de nous. Il me vient à l’esprit, ici, les émouvantes exhortations de Céline : "Il faut que les enfants des autres vous deviennent presque aussi chers, aussi précieux que les vôtres, que vous pensiez aussi à eux, comme les enfants d’une même famille, la vôtre, la France toute entière. C’est ça le bonheur d’un pays, le vrai bouleversement social, c’est des papas mamans partout"

Aussi, il convient d’assumer et de revendiquer sa féminité dans son engagement social voir professionnel, et dans la manière de l’exercer : à l’heure où l’égalitarisme nie la différence de nature entre la femme et l’homme, qu’elle que soit la sphère dans laquelle nous nous engageons, il convient de réaffirmer que certaines fonctions nous conviennent mieux que d’autres… parce qu’elles correspondent mieux à notre être et notre nature. Le tissu associatif doit pouvoir tenir compte de ce paramètre essentiel…Il semble que le tissu associatif musulman, pour prendre cet exemple, s’adapte tout doucement à l’arrivée de la « gent féminine » en son sein. La présence des femmes dans le monde associatif s’avère indispensable face aux impératifs et aux problèmes des sociétés européennes.

La dimension maternelle doit être reconnue et protégée et la femme musulmane doit pouvoir s’investir dans les domaines éducatifs, culturels, économiques, politiques… La société doit tirer profit de la sensibilité féminine pour en faire une société plus humaine… la femme doit « humaniser ce qui pourrait n’être qu’une élaboration abstraite et intellectuelle de la part de l’homme" pour reprendre Jean Paul II.

Aujourd’hui, dans les circonstances actuelles, parvenir pour une femme à préserver sa vie de famille, tout en militant est une course contre l’épuisement et le stress, sans parler de la culpabilité… et des reproches ! Ce n’est pas l’engagement des femmes qui doit être remis en cause mais l’inadaptation de notre communauté et de la société face à ce phénomène récent.

Il y a un vrai travail de réforme des mentalités et des structures qu’il faut promouvoir pour que le monde associatif reconnaisse les particularités féminines, et s’y adapte. La vraie compréhension du Message exige que le milieu associatif (pour ce qui est de l’engagement de la femme en intra-communautaire) soit organisé de manière qu’elle ne soit pas obligée de renoncer à sa propre spécificité et au détriment de sa famille dans laquelle elle a, en tant que mère, un rôle indispensable.

Nous devons repenser l’engagement au féminin au regard des besoins familiaux. Par conséquent, la femme musulmane doit s’ouvrir activement au monde en prônant le retour à des valeurs simples mais essentielles : respect de sa propre dignité, respect de la famille, respect de la collectivité à tous les niveaux. Il convient d’éduquer les enfants avec amour, protéger leur innocence et la pureté qui les caractérise … Il faut se battre avant tout pour la défense de la cellule familiale, comme principe essentiel de l’équilibre et du bien-être.

La femme est un organe actif dans les sociétés européennes et doit être en mesure d’investir son rôle d’avant-garde représenté dans plusieurs tâches dans la vie sociale. Elle est un être humain capable de participer, à côté de l’homme, au processus du développement, sur tous les plans culturels, économiques et sociaux, et ce parce que ses capacités, sa spécificité ne sont pas inférieures à celles de l’homme.

Cela étant, il est inévitable qu’elles doivent lancer elles-mêmes des initiatives car réformer une certaine mentalité n’est pas chose aisée … Nous devons donner naissance à une génération de femmes possédant les capacités suffisantes pour lancer un mouvement d’action au féminin, capable d’élever le niveau de conscience chez les autres femmes. Nous devons aujourd’hui construire et résister en se basant non pas uniquement sur des convictions religieuses mais sur des idées politiques, en lien avec d’autres luttes. J’ai confiance en l’avenir : c’est lorsque les gens s’organisent, s’unissent, se lèvent et se tiennent ensemble qu’il est possible de changer la société… Je place un grand espoir dans cette jeunesse et la jeunesse musulmane qui arrive et qui va continuer la construction de communautés de résistance. Cette jeune génération va jouer un rôle majeur dans les années à venir : Elle produit de nouvelles stratégies de résistance et de libération, elle apporte de l’originalité et de la créativité dans sa vision du futur et je veux continuer de les accompagner… j’aimerais citer Albert Camus qui résume en une phrase, la philosophie de vie dans laquelle je m’inscris "Ne marche pas devant moi, je ne pourrais pas te voir, ne marche pas derrière moi, je pourrais peut-être ne pas conduire, marche à côté de moi et soit mon ami…"

La femme est la source de l’équilibre familial et le ciment de la société. Soyons « les fers-de-lance » d’un mouvement de femme, au service de la femme, donc de la famille … dans une société en perte de repères …

De Malika Hamidi

C’était Le vendredi 15 Février 2008 de 18h à 19h45’ « Le rôle de la femme dans notre société actuelle ? » avec Malika HAMIDI ; Doctorante à Paris et actrice de la société civile engagée sur la question des femmes. Lieu : 61, rue Guillaume Tell à 1060 Saint-Gilles.

JPEG - 879.5 ko
JPEG - 941.1 ko
JPEG - 960.3 ko
JPEG - 926.9 ko
JPEG - 1009.4 ko
JPEG - 1004.7 ko
JPEG - 906.7 ko
JPEG - 977.5 ko
JPEG - 871.7 ko
JPEG - 994.3 ko
JPEG - 939.8 ko

Répondre à cet article

Veuillez vous connecter afin de participer au forum
Si vous ne possédez pas encore d'identifiants, vous pouvez vous inscrire ici: Inscription

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d'indiquer ci-dessous l'identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n'êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

[Connexion] [s'inscrire] [mot de passe oublié ?]

Galerie image

Forum

  • « Le rôle de la Femme Musulmane dans notre société actuelle ? »

    28 février 2008, par Mariam

    BRAVO MADAME HAMIDI POUR VOTRE INTERVENTION.


    Forum sur abonnement

    Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d'indiquer ci-dessous l'identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n'êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

    [Connexion] [s'inscrire] [mot de passe oublié ?]


Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d'indiquer ci-dessous l'identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n'êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

[Connexion] [s'inscrire] [mot de passe oublié ?]