Accueil du site -

Paroles...

- Projet Soc

Autres articles dans cette rubrique

Projet socioculturel 2013 —> Du Nord au Sud en partenariat avec la Fondation Hassan II pour les MRE et le CCME

- Lundi 1er avril 2013

→ 1er étape du voyage : Le départ depuis Bruxelles-National : Nous avions tous rendez-vous à l’aéroport à 15h30. La présidente était là avant tout le monde. Certains sont arrivés en retard (le stress !). Ensuite nous avons fait la file pour enregistrer nos bagages (Check-in). Nous étions divisés en plusieurs groupes avec dans chaque groupe un éducateur responsable. Apres avoir passé la douane, nous attendions l’avion dans le hall B07 direction Casablanca, une ville très importante pour l’économie. Certains bagages à main sont partis dans la soute. L’avion a décollé à 18h10, 30 minutes après l’heure prévue. Lors de l’enregistrement des bagages, les hôtesses n’ont pas pensé à nous laisser groupé, ce qui fait que dans l’avion nous avions des places loin l’un de l’autre… Ce qui était assez dommage ! Avant le décollage, Les hôtesses de l’air ont fait une petite démonstration de ce que l’on doit faire en cas de danger. Durant le vol, la Royal Air Maroc nous a offert un repas composé de bœuf et de poulet avec une boisson au choix. Ensuite nous avions le choix entre thé ou café. Le vol a duré environ 3h dans un climat très serein.

→ 2ème étape du voyage : L’arrivée à Casablanca et la route vers Saidia L’avion a atterri à destination vers 19h15 (heure local).

Un Monsieur nous attendait devant la porte des arrivés avec un écriteau « DéClik asbl ». Il s’agissait du chauffeur de car, un car qui restera avec nous durant tout notre séjour. Et donc, une fois les bagages mis dans le car, nous avons pris la route en direction de la ville de Saidia (province de Berkane dans la région de l’Orientale).

Apres plus ou moins 1h30 de route, nous nous sommes arrêtés pour souper dans un restaurant spécialisé dans les grillades. Là nous avons mangé des brochettes de viandes, de poulet, de kefta accompagnés de frites (rien avoir avec nos frites belge mais bon…) Pour les boissons, nous avons pris du Hawai et du Pom’s. Apres un bon repas nous avons repris le chemin direction Saidia. Cette fois-ci le trajet a duré dans les environs de 07h. Le trajet fut très très… long. Nous sommes arrivés à Saidia aux alentours de 06h30 du matin et nous avons tenté de dormir jusqu’à midi mais ça n’était pas évident (décalage horaire oblige). Nous étions fatigués par le trajet accumulés dans l’avion et dans le car. Bien sûr nous avions quand-même eu droit un notre petit déjeuner « tardive », un petit déjeuner « de Roi » : il y avait des œufs, des couques aux amandes et chocolats, des baguettes, du pain marocain, du msemen, du fromage, de la confiture, du beurre et du thé, du lait, du café. Les filles se sont réveillés bien avant les garçons afin de préparer les cartables que nous avons apporté pour les femmes d’un petit village de Madagh. Ensuite les garçons ont préparer les sachets de bonbons que nous souhaitons distribuer à un maximum d’enfants (250 sachets).

- Passage à Berkane :

Le matin nous avons pris le car pour aller dans la région de Berkane. Avant le départ, Soufiane a vérifié si tout le monde était présent et en même temps il a vérifié les badges. Là nous avons pu acheter des cartes SIM et des recharges Maroc Telecom et Meditel. D’autres ont changer leur argent au Money Exchange. Puis nous avons été « boire un café » dans une sublime terrasse de café très moderne.

- Passage à Madagh (Pour rappel, l’asbl DéClik a une convention de partenariat avec cette ville) :

Apres cette pause-café nous avons pris la route direction Madagh. Une fois à Madagh, le président de la ville de Madagh, Mr. Saidi idriss, nous a accueilli à bras ouvert, dans une ambiance chaleureuse et conviviale avec de délicieux biscuit marocains, du thé à la menthe et des limonades. Il nous a présenter les projets en cours dans la ville.

- Voici des exemples : • Le roi Mohamed VI sera présent dans la ville de Madagh fin mai pour inaugurer les travaux d’un grand marché de grossiste de 15 ha • La création d’un agricole industriel • Ouverture d’un lycée avec terrain de sport, … • Centre sportif de 4 000 m² (Ahi Salam) • Élargissement de la route de 7 mètres de largeur pour une longueur de 13 km. • Création de l’acropole de 100 ha Tous ces projets sont subsidiés par l’office avec la convention de la commune. Avant de partir nous avons été voir l’ambulance que nous leurs avions offert. Ensuite nous avons pris la direction d’un petit village de Madagh ou nous avons rencontré un groupe de femmes qui apprennent à lire et à écrire. Elles nous ont accueillies avec des boissons et des biscuits. Il y avait une dame bénévole qui vient donner cours, elle parcours chaque jours de 2 km. Heureusement qu’elle a une voiture car il n’y a aucun transport public dans ce petit village. Parmi ces personnes, il y a des enfant et des femmes qui ont besoin d’aide car ils vivent dans une grande précarité, ils sont confrontés à de sérieux problèmes de santé et des handicaps.

Il y a eu un débat sur l’utilisation de l’ambulance. Le professeur bénévole a parlé au nom de tous les habitants du village. On a fait appel à l’ambulance à 3 reprises sans recevoir de réponses de la part des dirigeants qui s’occupent du système médical. Une fois le débat terminé, nous avons offert des bonbons aux enfants des femmes étudiantes et des cartables aux femmes aussi. Puis nous sommes partis chez les grands parents de Maroua (notre éducatrice) qui possèdent une ferme avec des vaches et des coqs, …

Pour finir, nous sommes retourné jusqu’à Berkane afin d’y rencontrer une association de Femmes où l’on y accueille des femmes entre 18 et 50 ans. Le centre n’accepte pas les femmes célibataires, cela est encore très mal vu par la population et ça risque de leurs causer du tort. Ce centre est aussi connu pour son aide envers les femmes battues. Lorsqu’une femme battue se présente au centre, le centre ne contacte pas directement la police et la justice. Ils tentent une médiation avec le mari afin de résoudre le problème. Il arrive que des maris viennent au centre pour protester, mais le centre est protégé par les autorités.

Dans ce centre il y a un tas d’activités telles que : • La couture • L’informatique • La coiffure • La cuisine • L’alphabétisation

Le centre a des contacts avec des associations d’autres villes comme Oujda et Al Hoceima, …

- Passage à Oujda :

Apres la visite du centre, nous avons pris le car direction Oujda. Le trajet n’était pas trop long. Nous étions invités chez la famille de Ayoub et Souhaila Satti. Une fois sur place à 19h30, nous nous sommes installés dans la magnifique maison (tbarkellah) de la famille Satti. La décoration était tout simplement époustouflante, trop trop … Beau et l’accueil trop trop chaleureux !!!! La famille Satti nous a préparé un magnifique repas composé de poulet, salade et frites. Comme dessert nous avons eu droit à des fruits. Nous avons repris la route en direction de Saidia. Chacun devait rester dans sa chambre car le journée a été très longue et fatigante mais géniale et puis, nous devions nous réveillés à 06h00 du matin le lendemain…

- Rédigé par Ilyasse & Abdesselam

Répondre à cet article

Veuillez vous connecter afin de participer au forum
Si vous ne possédez pas encore d'identifiants, vous pouvez vous inscrire ici: Inscription

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d'indiquer ci-dessous l'identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n'êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

[Connexion] [s'inscrire] [mot de passe oublié ?]

Galerie image


Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d'indiquer ci-dessous l'identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n'êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

[Connexion] [s'inscrire] [mot de passe oublié ?]